• un secret de Polichinelle

     

    D’où vient l’expression

    « un secret de Polichinelle » ?

     

    Un secret de Polichinelle est un faux secret car il est connu de tous.

    Mais les personnes placées dans la confidence ne savent pas avec précision quel est le degré de connaissance du secret de la part des autres.

    Polichinelle est un personnage de la commedia dell’arte.

    Doublement bossu il est caricatural, débrouillard, fait preuve d’esprit et ne respecte pas les codes sociaux.

    Dans une de ses aventures, il désire se venger d’un seigneur.

    Pour se faire il va révéler au roi, comme un secret, l’infirmité cachée du dit seigneur : il aurait le corps couvert de plumes.

    Mais il fait promettre au roi de garder le secret. Le problème est qu’il procède de la même manière avec tous les courtisans, leur demandant à tous de n’en dire mot.

    Toute la cour est alors au courant.

    Depuis ce secret mal gardé on appelle « secret de Polichinelle » les secrets qui n’en sont pas.

    Pin It

    2 commentaires
  • franchir le Rubicon

     

    Quelle est l’origine de l’expression

    « franchir le Rubicon » ?

     

    « Franchir le Rubicon » consiste à franchir une étape décisive et souvent irréversible.

    Il s’agit de prendre un chemin et d’assumer les conséquences de ce choix risqué.

    Cette expression date de 49 avant J.-C.

    Il s’agit d’une référence directe à la révolte de César contre Rome.

    À cette époque le Rubicon était un cours d’eau qui marquait la frontière entre la Gaule et l’Italie romaine.

    Soucieux d’assurer la sécurité de Rome, le sénat romain avait interdit aux troupes militaires de passer le Rubicon armées.

    Aussi quand César se trouva face au Rubicon, il aurait dû déposer les armes.

    Mais il n’en fit rien.

    Jules César désobéit, viola la loi du Sénat romain et traversa le Rubicon avec ses légions en armes le 10 ou 12 janvier 49 av. J.-C.

    A cette occasion il aurait prononcé la célèbre locution latine « Alea jacta est »signifiant « le sort en est jeté ».

    Pin It

    votre commentaire
  • tomber des nues

     

    Pourquoi dit-on « tomber des nues » ?

     

    « Tomber des nues » signifie être très étonné voire extrêmement surpris par un événement ou une situation à laquelle on ne s’attendait pas.

    Malgré les apparences cette expression n’a rien à voir avec la nudité.

    Si selon certains elle trouverait ses origines dans la mythologie il semble que l’explication soit plus simple.

    Une nue est un terme qui n’est plus utilisé de nos jours mais qui désignait par le passé un nuage ou un groupe de nuages.

    Or les nuages ont longtemps revêtu un caractère mystérieux. Que s’y cachait-il ?

    Quelle forme de vie y trouvait refuge ?

    Tomber des nues consistait donc à tomber des nuages, provenir de ce mystère, émaner du surnaturel.

    Au 17ème siècle l’expression prend le sens d’« arriver à l’improviste ».

    Puis rapidement elle eut son sens actuel.

    On tombe désormais des nues devant un évènement venu de nulle part, comme tombé d’un nuage et qui nous prend par surprise.

    Pin It

    2 commentaires
  • reprendre du poil de la bête

     

    Quelle est l’origine de l’expression

    « reprendre du poil de la bête » ?

     

    « Reprendre du poil de la bête » signifie « aller mieux après avoir été malade ».

    De manière plus large cette expression s’emploie pour désigner une inversion de tendance, une prise d’avantage après avoir été en position de faiblesse.

    A l’origine, le sens de l’expression est assez différent.

    Elle était utilisée pour indiquer qu’il fallait chercher le remède dans ce qui avait provoqué le mal.

    Elle se fondait sur la croyance ancienne et répandue que les poils des animaux qui venaient de mordre une personne pouvaient être appliqués sur la plaie à des fins de guérison.

    Ils pouvaient être utilisés tels quels, prélévés directement sur la bête ou bien réduits à l’état de cendre.

    Il est encore possible de trouver trace de cette explication dans l’utilisation moderne de l’expression en ce qu’elle porte l’idée d’un ressaisissement, la nécessité de se confronter à la cause de ses problèmes pour en trouver l’issue.

    Pin It

    3 commentaires
  • porter des cornes

     

    Pourquoi dit-on

    « porter des cornes » ?

     

    « Porter des cornes » signifie avoir été trompé par sa femme ou son mari.

    Cette référence péjorative aux cornes est étonnante car dans l’antiquité les cornes étaient un symbole positif, évoquant la dignité, la vigueur et la puissance.

    Il allait de même chez les souverains, comme les rois de Macédoine dont les casques étaient ornés de cornes de bélier.

    Mais déjà au 13ème siècle apparait le mot  »cornart » utilisé pour évoquer un imbécile.

    Puis au 15ème siècle on note l’existence du verbe « escorner » signifiant « humilier ».

    Cette transformation du nom en verbe permet de signifier qu’une personne a été ridiculisée.

    Etant donné que le port de cornes donne l’allure d’une chèvre ou d’un bouc, l’allusion sexuelle apparut naturellement.

    En effet cet animal porte depuis des temps immémoriaux une connotation sexuelle.

    La corne est donc à la fois la représentation symbolique du sexe masculin et une façon d’indiquer une infidélité faite à un conjoint, qu’il soit homme ou femme.

    Pin It

    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique