• Guy

    Bonjour à tous

    Aujourd'hui nous fêtons les 

    Guy

    Gifs Bonne Fête prénom Guy - 12 juin - Balades comtoises

    Mais aussi

    Gui,

     Guido,

     Guidon,

     Guitou, 

    Guyenne,

     Guyette, 

    Guylaine,

     Guyonne

    Christian

    Guy

    Chrétien, 

    Chris, 

    Christen,

     Kristan,

     Kristen

     

    Onuphre

    Guy

    Bienheureux Guy Vignotelli

    (Guy de Cortone), frère mineur (✝ 1245)

    Saint Guy de Cortone

     

    Saint Guy de CortoneGuy Vignotelli ou Pagnotelli était un seigneur de condition très modeste, mais très hospitalier.

    Guy le pauvre Fête : 12 septembre - Prions le Seigneur

    Les "Fioretti" de saint François racontent que le Poverello et ses compagnons furent reçus chez lui, leur lavant les pieds et leur offrant un excellent repas. 

    Plusieurs jours plus tard, il vit saint François prier et c'est alors qu'il voulut devenir son disciple et vivre davantage encore la pauvreté.

    Devenu franciscain en 1211, il se retira dans une grotte près de Cortone et prêcha la pénitence aux populations voisines.

    À Cortone en Toscane, vers 1245, le bienheureux Guy, prêtre. 

    Disciple de saint François, il mena une vie de jeûnes, de pauvreté et d'humilité.

    Le 12 juin c'est la St Guy

    Guy

    Aujourd'hui vendredi 12 juin 2015: St Guy" Bonne fête!

    Guy

    Guy


    1 commentaire
  •   

    Aujourd'hui, nous fêtons les Augustins,

      

    Mais aussi

    Germain

    German

    Guilhem

    Guillaume

    Guglielmo, Guilhem, 

    Guilhemine,

     Guillaumette, Guillemette, 

    Guillemine, 

    Guillermo,

     Guitou, 

    Gwilherm,

     Lom, 

    Mina, 

    Vilma, 

    Wilhelm, Wilhelmine, Willem,

     William, Willy, Wilson

    Lanfranc

    Margaret

    Saint Augustin

    Philosophie antique

    vie et oeuvre de Saint Augustin

    Saint Augustin (354 – 430 ap. J.-C.) est un philosophe chrétien de l’Antiquité tardive, né en Algérie. 

    Il est l’un des quatre Pères de l’Eglise d’Occident. 

    Après une jeunesse dissipée, qu’il raconte dans les Confessions, il s'intéresse au problème du mal. 

    D'abord séduit par le manichéisme, il se convertit au christianisme et devient évêque d’Hippone.

     Il rédige la Cité de Dieu, l’ouvrage le plus reproduit par les copistes du Moyen Age.

     Il est canonisé en 1298 par le pape Boniface VIII.

    Saint Germain de Paris

    Evêque (✝ 576)

    Saint Germain de Paris

     

    Nous connaissons la vie de saint Germain par son ami saint Venance Fortunat, poète latin. 

    Germain voit le jour près d'Autun. 

    On raconte que sa mère ne le désirait pas et voulut se faire avorter. 

    Elle n'y parvint pas et l'enfant vécut. 

    Saint Germain de ParisAprès des études à Avallon, il est, durant quinze ans, moine dans une petite communauté locale. 

    C'est là que l'évêque d'Autun, Agrippin, vient le chercher pour en faire un prêtre: il y a tant à faire dans ce pays des Francs si peu évangélisés. 

    On le voit un temps abbé de Saint-Symphorien d'Autun, mais les moines ne sont pas enchantés de cet abbé qui donne leur pain aux pauvres. 

    Le roi de Paris, Childebert, fils de Clovis et de sainte Clotilde, le découvre et se prend d'amitié pour lui. 

    Voilà saint Germain évêque de Paris.

     Il s'y illustre par une série de guérisons miraculeuses ou non, par la libération systématique des prisonniers et des esclaves.

     Il fonde aussi l'abbaye de Sainte-Croix-Saint-Vincent qui deviendra Saint-Germain des Prés. 

    Son action en faveur des parisiens ne s'arrêta pas avec sa mort.

    Saint Guillaume de Bourges

    Guillaume du Donjon,

    archevêque de Bourges (✝ 1209)

    saint Guillaume de Bourges

    Le clergé et les fidèles de Bourges cherchaient un saint évêque.

     Ils s'adressèrent à l'évêque de Paris qui leur donna un sien cousin, chanoine de la cathédrale, Guillaume, abbé de Chaalis, abbaye située dans le nord de l'Ile de France. 

    En fait Guillaume était aussi comte de Nevers.

     Il était entré dans la vie religieuse pour y faire une riche et tranquille carrière.

     Et puis, un jour, marqué par la grâce de Dieu, il se convertit, se fit moine à Grandmont dans la Haute-Vienne. Voulant plus d'austérités, il demanda à être admis chez les cisterciens de Pontigny en Bourgogne et fut nommé abbé de Chaalis, filiale de Pontigny. 

    Il fut l'évêque des pauvres, ce qui lui valut l'opposition des chanoines de Bourges qui se sentaient délaissés, et du roi Philippe-Auguste à qui il reprochait son divorce et son re-mariage.

    saint Guillaume de Bourges

    Guillaume, archevêque de Bourges, appartenait à l'illustre famille des comtes de Nevers. 

    Son instruction et son éducation ayant été confiées à l'un de ses oncles, archidiacre de Soissons, il devint, très jeune, chanoine des églises de Paris et de Soissons. 

    Parvenu à l'âge adulte et désireux de se soustraire aux fardeaux du monde, il se retira dans la solitude de Grandmont; avec quelle pureté de conscience il y vécut, l'attestation en fut faite devant le Pape Innocent III, au quatrième Concile général du Latran.

     A la suite de divisions survenues dans l'ordre de Grandmont, Guillaume, qui craignait pour la tranquillité de son âme, entra au monastère de Pontigny, de l'Ordre de Cîteaux

    . Après y avoir séjourné assez longtemps, il en fut nommé prieur; puis il devint abbé de Fontaine-Jean et de Châlis, donnant à ses religieux l'exemple de toutes les vertus, spécialement de l'innocence et de la mortification...

    Sur ces entrefaites, il arriva que l'église de Bourges, veuve de son pasteur, était divisée par le choix qu'il fallait faire d'un archevêque...

     Investi, bien malgré lui, des insignes épiscopaux, Guillaume se soumit à la charge, non à l'honneur, de la dignité qui lui était conférée, et pratiqua, comme par le passé, l'humilité, la mortification, la piété, le zèle, la miséricorde... 

    Ce saint presque toujours gai et joyeux, ce qui déplaisait à l'austérité de certains, se montrait sociable et aimable...

     


    1 commentaire
  • Nous souhaitons une bonne fête à 

    Eric

    Eric

    ainsi qu'à

    Erik, 

    Erika,

     Genséric

    Cora

    Coraline

    Coralie

    (ma petite fille)

    Eric

     

    Corinne

    Corine

     

    Eric

    Saint Eric de Suède

    Roi de Suède (✝ 1160)

    ou Henri.

    calendrier-agenda.fr/wp-content/uploads/2016/05...

     

    Éric IX, gendre du roi de Suède Smercher, élu pour lui succéder en 1141.

     Il montra grand soin pour l'administration de la justice. 

    Il usa de toute son influence pour évangéliser ses sujets par la codification des lois de son royaume qu'il rédigea dans un esprit chrétien, sans vouloir les forcer à la conversion.

     Il travailla à la conversion des Finlandais et les ayant subjugués, décida de conquérir la Finlande, autant pour l'expansion de son domaine que pour y porter l'Évangile.

     

    Vie de saint Éric de Suède - Le Blog de Jackie

    Il est le saint patron de la ville de Stockholm 

     

    Eric


    1 commentaire
  • Aujourd'hui, nous souhaitons une bonne fête à tous les 

    Pascal

    Pascal

    Mais aussi à

    Pascale, 

    Pascal

    Pascalet,

     Pascalin,

     Pascaline, 

    Pascaloun, 

    Pascau,

     Pascual,

     Pasquale

    Restitute

    Pascal

    Saint Pascal Baylon

    Frère mineur en Espagne (✝ 1592)

     

    Saint Pascal Baylon, Frère Mineur. Fête le 17 Mai.

    Pascal est né dans le pays d'Aragon en Espagne, dans une famille de cultivateurs fort modestes. 

    Durant son enfance, tout en gardant les moutons, il se plongeait avec délices dans la prière silencieuse qui lui donnait le désir de se consacrer à Dieu.

     Saint Pascal Baylon, Tiepolo Mais n'étant pas accepté dans la vie religieuse à cause de son manque d'instruction, il se place comme berger près du couvent pour participer aux offices, au moins de loin, quand sonnait la cloche. 

    Finalement, il put entrer comme frère convers chez les franciscains et il y remplit la tâche de portier.

     Il rayonnait par son amabilité et sa douceur envers tous ceux qui se présentaient à la porte du couvent. Beaucoup de gens pour cette raison venaient lui demander conseil, même des prédicateurs qui estimaient que sa théologie était celle du cœur et non pas celle d'un intellectuel. 

    Maltraité par les Huguenots au cours d'une mission dans la France déchirée par les guerres de religion, il leur pardonna en disant que c'est pour servir Dieu qu'ils l'avaient ainsi traité. 

    Il puisait sa force dans sa ferveur pour l'Eucharistie et passait de longues heures en adoration silencieuse devant le Saint Sacrement. 

    Après sa mort, les miracles se multiplièrent sur sa tombe. 

    Le Pape Léon XIII le nomma patron des Congrès eucharistiques.

    Saint Pascal Baylon

    Pascal

    Carte Bonne Fête Pascal - 17 mai - Balades comtoises | Bonne fete pascal,  Carte bonne fete, Bonne fête

    Pascal

    Les dictons du 17 mai 

     

    S'il tonne au jour de saint Pascal, sans grêle ce n'est pas un mal.

     

    À la saint Pascal, s'il fait beau l'été sera méridional.

     

    Tonnerre de saint Pascal, sans grêle ce n'est pas un mal.

    Pascal


    6 commentaires
  • Aujourd'hui, nous fêtons les Honoré..

    Honoré

    Ainsi que les 

    Brady

    Brendan

    Brandan, Brandon, Brenda

    Gens

    Genséric

    Pèlerin

    Ubald

    Honoré

    Saint Honoré

    évêque d'Amiens (✝ 600)

    Image illustrative de l’article Honoré d'Amiens

    Saint Honoré, patron des boulangers..

    Évêque d'Amiens, sans doute, il fut honoré au XIe siècle tant et si bien que sa renommée s'étendit à Paris où des picards émigrés lui construisirent une église.

     La rue Saint Honoré et le faubourg Saint Honoré l'ont rendu célèbre dans le monde entier, tout autant que la pâtisserie qui porte ce nom. 

    Pour le reste, il nous est difficile de dire ce que sont les hautes qualités qui lui valurent un tel culte.

    Au XVe siècle, fut érigée à Paris, en l'église St Honoré, la première confrérie de Boulangers ... 

     

    Honoré naquit au village de Port-le-Grand, en Ponthieu, au début du VIe siècle.

     

    Quand ce jeune homme dissipé annonça à sa nourrice qu'il voulait devenir prêtre, elle était en train de faire cuire son pain. 

    "Et quand ma pelle aura des feuilles, tu seras évêque !" se moqua la brave femme.

     Sous ses yeux ébahis, la pelle se mit à reverdir.

     En souvenir de ce miracle, en 1202, un boulanger parisien offrit 9 arpents de terre pour construire une chapelle à saint Honoré qui devint ainsi le saint patron des boulangers.

     

    Honoré

    Selon la légende, dès son jeune âge, Honoré aurait témoigné de pieuses dispositions : les prières et le jeûne faisant ses délices. On lui donna pour maître Beatus, évêque d'Amiens. À la mort de son père spirituel, survenue vers 554, le peuple et le clergé, édifiés par son zèle et ses vertus, l'auraient désigné pour lui succéder. Comme Honoré refusait cet honneur, un rayon céleste et une huile mystérieuse seraient descendus sur sa tête, signe de la volonté divine. Il se trouvait ainsi miraculeusement consacré3.

     

    En souvenir de ce miracle, en 1202, un boulanger parisien nommé Renold Théreins (ou Renold Chereins) offrit neuf arpents de terre pour la construction d'une chapelle à saint Honoré qui devint ainsi le saint patron des boulangers fêté le 16 mai

     

    La vie de saint Honoré fut simple, exemple de rigueurs et de supplices. Les miracles que la tradition chrétienne attribue au huitième évêque d'Amiens ne sont pas empreints du merveilleux terrible ou suave qui illumine les récits de la légende dorée de Jacques de Voragine.

     

    La tradition rapporte qu'un dimanche de Pâques, comme Honoré célébrait la messe à la cathédrale Notre-Dame des Martyrs, dans ce qui est aujourd'hui le quartier Saint-Acheul d'Amiens, il vit apparaître, dans une nuée lumineuse, la main du Christ qui, saisissant l'hostie, le communia, renouvelant ainsi, la grâce accordée, lors de la Cène, aux apôtres. Les armoiries de l'abbaye de Saint-Acheul portent une main en souvenir de ce miracle.

     

    Saint Honoré évangélisa des contrées où la foi chrétienne était encore mal connue et il obtint d'innombrables conversions. Au cours d'une de ses visites épiscopales, il mourut à Port-le-Grand. C'était le 16 mai 600. Il fut enterré dans son village natal ; son corps fut placé sous le maître-autel d'une église bientôt bâtie en son honneur.

     

    Culte de saint Honoré

     

    Saint-Honoré.

    Les reliques de saint Honoré demeurèrent au lieu de sa mort jusqu'à l'invasion des Danois et des Normands. Pour les préserver de toute profanation, elles furent, à cette époque, conduites à Amiens. Cette translation fut marquée par un nouveau miracle : le corps avait été déposé dans l'église Saint-Pierre et Saint-Paul. Lorsqu'on l'enleva, pour le porter à la cathédrale, le Crucifix, qui dominait le jubé, se pencha pour saluer la dépouille du Saint évêque et l'accompagna longuement du regard. Ce Christ, à la tête inclinée, connu sous le nom de saint Sauve, se voit encore dans la cathédrale d'Amiens dont les sculptures du tympan du portail méridional, dit de la Vierge dorée retrace divers épisodes de la vie de saint Honoré.

     

    Au XIe siècle sa renommée s'étendit à Paris où des Picards émigrés lui construisirent une église. Saint Honoré, patron des meuniers, des marchands de farine, des boulangers et pâtissiers. Il est fêté le 16 mai. On a donné son nom à une pâtisserie, le saint-honoré.

     

    La rue Saint Honoré et le faubourg Saint Honoré l'ont rendu célèbre dans le monde entier, tout autant que la pâtisserie qui porte ce nom.

     

    À Amiens, une église moderne édifiée après 1945 à l'emplacement de l'église détruite par les bombardements de la Seconde Guerre mondiale, est placée sous le vocable de Saint-Honoré.

    Honoré

    Saint Honoré de Pierre Hermé

    Voici donc l’histoire du Saint Honoré.

     

    Le Saint Honoré doit son nom au saint patron des boulangers-pâtissiers, évêque d’Amiens au VIe siècle, devenu le saint patron des boulangers. 

    Ce gâteau a été inventé vers 1850 chez Chiboust, célèbre pâtisserie parisienne de l’époque installée rue Saint Honoré à Paris.

    Son créateur, Auguste Jullien, jeune chef pâtissier de la maison, également auteur du Savarin, le conçut d’abord comme une grosse brioche fourrée de crème pâtissière.

    Il fonda ensuite sa propre pâtisserie, il eu l’idée d’utiliser un fond de pâte brisée (aujourd’hui en pâte feuilletée) comme support pour y poser des boules de pâte à choux, moins spongieuse que la brioche, qu’il garnit de crème chiboust (crème pâtissière allégée en blanc d’oeufs en neige). 

    Les choux sont fixés par du caramel sur la base de pâte et le tout est glacé.

    Honoré

    Saint-Honoré

     

    Saint-Honoré, s'il fait gelée le vin diminue de moitié

     

    abientot 12

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique