• DURÉE DE VIE D'UN DÉCHET JETÉ
    MALENCONTREUSEMENT « DANS LA NATURE »

    [* Classement réalisé en allant de la durée de vie la plus courte vers la plus longue]

     




    Papier de toilette : 2 à 4 semaines
    Trognon de pomme : 1 à 5 mois
    Cigarette (sans filtre) : 3 mois
    Mouchoir en papier : 3 mois
    Allumette : 6 mois
    Boîte en carton 1 à 5 mois
    Gant de coton : 1 à 5 mois
    Brique de lait : 1 à 5 mois
    Pelure de fruit : 3 mois à six mois (une année pour les fruits secs)
    Corde de coton : 3 à 14 mois
    Journal : 3 à 12 mois

    Ticket de métro, de bus : 1 an
    Chaussette en laine : 1 an
    Filtre de cigarette : 1 à 5 ans
    Papier de bonbon : 5 ans
    Chewing-gum : 5 ans
    Huile de vidange : 5 à 10 ans

    Planche en bois (peinte) : 13 à 15 ans
    Césium 137 : 30 ans 
    Boîte de conserve : 50 ans
    Récipient en polystyrène : 50 ans
    Bouée en polystyrène : 80 ans

    Briquet en plastique : 100 ans
    Pneu en caoutchouc : > 100 ans
    Boîte & canette en aluminium : 100 à 500 ans
    Pile au mercure : 200 ans
    Couche jetable : 400 à 450 ans
    Compresse, tampon : 400 à 450 ans
    Sac en plastique : 450 ans
    Filet de pêche : 600 ans

    Bouteille en plastique : 100 à 1000 ans
    Carte téléphonique : 1000 ans
    Forfait de ski : 1000 ans
    Polystyrène expansé : 1000 ans


    Iode 131 (**=déchet nucléaire) : 8 jours
    Iode 125 (**) : 60 jours 
    Radium 226 (**): 1600 ans
    Verre : 4000 ans
    Carbone 14 (**) : 5730 ans
    Plutonium 239 (**) : 24 000 ans 
    Potassium 40 (**) : 1,3 milliars d'années
    Uranium 238 (**) : 4,5 milliard d'années

    Pin It

    3 commentaires
  • Résultat de recherche d'images pour "pentecote"

    Ce dimanche c’est le jour de la Pentecôte, l’Esprit Saint descend sur les apôtres. Ils ont été avertis 10 jours plus tôt, à l’Ascension, lors de leur dernière rencontre avec Jésus. Cette inspiration divine doit leur donner la force de parcourir le monde pour annoncer la « bonne nouvelle » : la résurrection du Christ. « Alors vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre », est-il écrit dans les Actes des Apôtres. Il est dit aussi qu’ils « se mirent à parler dans d’autres langues ».

    Des racines juives

    Comme Pâques, la Pentecôte des Chrétiens puise ses racines dans une fête juive : la fête de Shavou’ot qui commémore le don de la Torah au peuple juif par Dieu, sur le mont Sinaï, 50 jours après la Pâque juive. Pour les Chrétiens, la Pentecôte marque le début le début de l’évangélisation et la fondation de l’Église.

    Résultat de recherche d'images pour "pentecote"

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Le choix du 8 mai pour célébrer la fin des combats de la Seconde Guerre mondiale n'était pas une évidence.

     

    Au mois de mai, les jours fériés se succèdent à une telle allure qu’on a parfois à peine le temps de penser à leur signification.

    Le 8 mai, les Français commémorent la fin des combats en Europe contre l’Allemagne nazie. Bizarrement, ils sont les seuls, avec la République tchèque et la Slovaquie, à avoir considéré cette date comme symbolique et a en avoir fait un jour férié.

    1. Le lendemain de la capitulation allemande

    Le 8 mai 1945 est le jour où cessent les combats de la Seconde Guerre mondiale en Europe, au lendemain de la capitulation allemande. Celle-ci intervient dans la nuit du 6 au 7 mai. 

    Capitulation sans condition, elle est signée à Reims, où se trouve le quartier général des forces Alliées, par le général Alfred Jodl, le chef d’état-major de la Wehrmacht.

    L’Allemagne nazie a perdu sa tête quelques jours plus tôt : le 30 avril, Adolf Hitler s’est suicidédans son bunker, à Berlin. A partir de l’automne 1942, les Alliés avaient pris l’avantage sur l’Allemagne et depuis février 1945, le pays était envahi à la fois par l’Est et par l’Ouest.

    L’acte de capitulation fixe la cessation des hostilités au 8 mai à 23h01.

    La Seconde Guerre mondiale ne se termine réellement que quatre mois plus tard, avec lacapitulation du Japon le 2 septembre 1945. Elle a coûté la vie à 40 à 50 millions de personnes.

     2. Une spécificité française

    La décision des Français de retenir le 8 mai comme jour de commémoration est atypique.

    Les Russes célèbrent la capitulation de l’Allemagne nazie et la fin des combats le 9 mai. En effet, les Allemands ont capitulé une seconde fois le 9 mai, au quartier général des des forces soviétiques à Berlin. Une façon pour Staline de montrer aux Alliés que l’URSS ne comptait pas se laisser confisquer la victoire. En outre, à cause du décalage horaire, la fin des combats a eu lieu le 9 mai et non le 8, à l’heure de Moscou.

    Au Royaume-Uni et aux États-Unis, le 8 mai n’est pas un jour férié. Les Américains rendent hommage aux soldats morts pour la patrie le dernier dimanche de mai, appelé « Memorial Day« .

    Résultat de recherche d'images pour "huit mai"

    Résultat de recherche d'images pour "huit mai"

    Résultat de recherche d'images pour "huit mai"

     

    Pin It

    2 commentaires
  • Pin It

    3 commentaires
  • Mais d’où vient la fête du 1er mai ?

    LA FRANCE SUIT LE PAS DES AMÉRICAINS

     

     

    En France, le 1er mai est un jour chômé et payé depuis 1947.
    Mais la fête du travail existerait depuis bien plus longtemps : il faut remonter en 1886, lors d’une grève généralisée de salariés américains.

     

    Le saviez-vous ?

    Que le 1er mai français vient en réalité des États-Unis.

    La ville de Chicago ne devait pas se douter qu’elle ferait du 1er mai un jour tant adoré par les Français.

    Le 1er mai 1886, Chicago résonna aux pas de près de 400.000 salariés lors d’une grève généralisée.

    Ils réclament une journée de travail de 8 heures, mais les patrons s’y opposent.

    Mais là aussi la date de la manifestation n’est pas choisie au hasard : il s’agissait du “moving day”, ou le jour comptabilité pour les entreprises américaines.

    Ce jour-là, elles ont été nombreuses à être paralysées par ces mouvements de contestations.

    La ville a été mise à feu et à sang, avec des émeutes violentes et même l’explosion d’une bombe, faisant des dizaines de morts.

    La France va réclamer les mêmes droits trois ans plus tard, l’Internationale socialiste se réunit à Paris et adopte le 1er mai comme “journée internationale des travailleurs”, en 1889.

    L’année suivante, les manifestants arboraient un triangle rouge qui symbolisaient leur triple revendication : 8 heures de travail, 8 heures de sommeil et 8 heures de loisirs.

    Le 23 avril 1919, le Sénat ratifie la journée de 8 heures et fait du 1er mai de l'année suivante, à titre exceptionnel, une journée chômée.

    Depuis, le premier jour du mois de mai est resté la journée internationale des revendications salariales et des défilés des travailleurs.

    Mais c’est l’année 1936 qui va marquer les Français avec d’importantes manifestations, à l’origine de l’arrivée au pouvoir de Léon Blum, figure emblématique du Front populaire.

    Puis en 1941, Pétain décrète le 1er mai comme “Fête du Travail et de la Concorde sociale”.

    Et c’est le 30 avril 1947 que la mesure est reprise pour que le 1er mai devienne un jour chômé et payé.

    Aujourd’hui, la fête du travail est un jour chômé dans la quasi-totalité des pays d’Europe, excepté dans les Pays-Bas et la Suisse.

    C’est pour cela que le 1er mai n’est pas qu’un jour où personne ne travaille, mais surtout une journée de manifestations, très politisée.

    Pin It

    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique