• Les erreurs à ne pas commettre quand on veut supprimer le sucre

    L’une des clés pour maigrir et vieillir en bonne santé est de consommer peu de sucre et ainsi, de maintenir son taux d’insuline au plus bas possible.

    D’après le pédiatre et endocrinologue Robert Lustig, le sucre est le principal responsable de l’épidémie mondiale d’obésité et de la hausse de l’apparition des maladies métaboliques telles que le l’hypertension et le diabète.

    Il vient également de publier un livre : « Sucre, l’amère vérité ».

    Ne pas consommer de fibres

    Quand on veut faire baisser le taux d’insuline présent dans le sang, on doit consommer des fibres.

    Ce sont elles qui vont permettre le ralentissement du stockage de l’énergie présente dans les cellules adipeuses.

    Lorsqu’un repas contient une importante quantité de glucides à index glycémique élevé, tels que le riz, les pommes de terre ou les pâtes, on va alors y ajouter des légumes ou des légumineuses (lentilles, pois chiche) afin de freiner l’absorption des glucides.

    A contrario, l’association entre matières grasses et glucides est la plus néfaste. Imagée par le steak-frites, il est préférable de consommer exclusivement des céréales et du pain complet.

    Prendre des jus de fruits

    En effet, les fibres insolubles présentes dans les fruits et légumes entiers ne se retrouvent pas dans les jus de fruits ou les smoothies. Même s’il est d’origine naturelle, le fructose créera les mêmes problèmes métaboliques pour le corps : maladies cardiovasculaires, hypertension, obésité ou diabète, car le sucre sera absorbé plus rapidement.

    Il faudra aussi arrêter de consommer des sodas, des boissons énergisantes, des thés glacés ou encore de l’alcool.

    Acheter des produits allégés en graisses

    La majorité des produits allégés en graisse comblent leur composition à l’aide de différents sucres ajoutés comme le fructose, principal composant du sucre blanc, mais aussi avec du sirop de maïs, du sirop de glucose fructose, du malt d’orge, du dextrose, du saccharose, du lactose etc.

    Devenir végétarien

    Ce n’est pas parce que l’on est végétarien que l’on est protégé des problèmes métaboliques.

    Cela pourrait même faire grossir si l’on persiste à manger des produits transformés qui ne contiennent pas de produits d’origine animale et si l’on déséquilibre ses apports.

    Lorsqu’on devient végétarien ou vegan, il faut apprendre certaines règles nutritionnelles comme l’apport nécessaire en protéines végétales (soja, lentilles, pois chiche).

    Il faut aussi tenir compte de l’apport nécessaire en fruits et légumes de saison, ainsi que celui des bonnes graisses (huile de colza, mâche, oléagineux) et ainsi éviter les déséquilibres.

    Ne pas pratiquer d’activité physique

    Pratiquer un sport ne fera pas maigrir mais pourra permettre d’augmenter la masse musculaire.

    En effet, plus l’on a de muscles, plus l’énergie est brûlée au repos. La mesure de l’IMC ou indice de masse corporelle n’indique pas que plus on a de la masse musculaire, plus la masse adipeuse est réduite et donc, plus la santé est améliorée.

    D’autre part, s’adonner ç une activité sportive permet de gérer le stress en baissant le taux de cortisol et en augmentant le niveau d’endorphines présents dans le corps.

    Ne pas assez dormir

    Quand on manque de sommeil, le taux de cortisol qui représente un marqueur de stress et le taux de ghréline (qui n’est autre que l’hormone de la faim) augmentent l’intérêt pour la nourriture et notamment celui pour les produits gras et sucrés, ainsi que le système de récompense.

    Pour finir, l’on peut dormir sans culpabiliser quand on sait que la dépense énergétique au repos représente 60 % de la dépense énergétique quotidienne (environ 1 200 calories).

    Pin It

    2 commentaires
  •  

    Quels sont les aliments bons pour le foie ?

     

    Apprendre à détoxifier son organisme commence déjà par revenir à des aliments bons pour le foie, et retrouver une meilleure alimentation de manière générale !

    Pour retrouver l’estime de votre foie, retenez bien cette liste d’ingrédients naturels…

     

    L’avocat

     

    L’avocat aide à produire un type d’antioxydant appelé « glutathion » qui permet au foie de filtrer certains composants toxiques.

    L’avocat est donc indispensable dans un régime détox, de par son pouvoir purifiant !

     

    Le curcuma

     

    Pour maintenir le foie en bonne santé, rien de tel que le curcuma, une plante aux vertus médicinales utilisée pour protéger efficacement le foie contre les dégâts toxiques. En plus, le curcuma améliore la production naturelle de bile, et renforce parallèlement la fonction de la vésicule biliaire, autre organe de purification du corps humain.

     

    L’ail et l’oignon

     

    L’oignon est un stimulant naturel de l’appareil digestif. Quant à l’ail, il est un aliment riche en allicine et sélénium, qui sont des éléments intéressants pour le nettoyage du foie. Alors, n’hésitez plus à agrémenter vos petits plats d’ail et d’oignon !

     

    Les légumes crucifères

     

    Ce sont par exemple le chou-fleur, le brocoli ou encore le choux de Bruxelles. Ils sont adaptés à la détoxification du foie et doivent idéalement figurer dans votre menu au quotidien. Vous pouvez choisir d’inclure ces légumes en particulier dans vos salades, ou encore les faire sauter pour accompagner vos plats préférés.

     

    Les céréales complètes

     

    Elles sont riches en fibres alimentaires, et constituent une excellente cure de désintoxication hépatique. Par ailleurs, et selon une étude récente, les céréales complètes ont des vertus protectrices face à certaines pathologies cardiaques.


    2 commentaires
  • Huile de massage anti-stress


     

    Comment réaliser une huile de massage relaxante ?

    Pour lutter contre le stress et les tensions musculaires rien de tel qu’un massage relaxant. Cette huile est composée de lavande, qui est calmante et apaisante, et de géranium rosat à l’odeur agréable.

    Recette anti stress

    1. Versez l’huile essentielle de lavande vraie et l’huile essentielle de géranium rosat dans votre flacon.
    2. Complétez avec l’huile végétale de votre choix.
    3. Fermez et agitez votre flacon.
    4. Mettez quelques gouttes de cette préparation au creux de vos mains.
    5. Massez votre corps avec cette huile de massage relaxante.

    Ingrédients

    • 15 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie
    • 15 gouttes d’huile essentielle de géranium rosat
    • Huile de Macadamia, huile d’amande douce ou de noyaux d’abricot

    Équipement

    • Un flacon de 50 ml

    2 commentaires
  • Soin des mains à l’argile blanche

     

    Comment fabriquer un soin pour les mains ?

    Vous avez les mains sèches et abîmées ? Découvrez vite cette crème réparatrice maison qui va rendre vos mains douces ! L’argile blanche est riche en sel minéraux et en silice qui permet d’adoucir les mains. L’huile d’amande douce, quant à elle, apaise les mains sèches et irritées.

    Recette de beauté

    Versez l’argile blanche dans votre récipient.
    Ajoutez-y l’huile d’amande douce.
    Mélangez l’ensemble à l’aide de votre cuillère.
    Appliquez cette crème sur les mains. Inutile de rincer.
    Ingrédients

    2 c. à soupe d’argile blanche
    2 c. à soupe d’huile d’amande douce


    1 commentaire
  • La conduite à suivre en cas d’étouffement

     

    Un étouffement peut se produire durant un repas, particulièrement chez les jeunes enfants, ou lorsque ceux-ci ingèrent un objet. Il convient alors de reconnaitre les différentes formes d’étouffement, et de connaître les gestes à effectuer pour les débarrasser de cet étouffement.

    On appelle couramment étouffement toute obstruction partielle ou complète des voies respiratoires, ce qui empêche les poumons de pouvoir échanger avec l’air ambiant.

    Comment reconnaître l’étouffement partiel ?

    Dans ce cas de figure, la personne souffrant d’un étouffement partiel reste consciente. Elle va toutefois manifester son étouffement par une toux, qui peut être très vigoureuse. Si elle est toujours capable de respirer, elle va toutefois présenter un bruit surajouté à cette respiration. Installez alors la personne dans une position confortable, assise ou allongée. Demandez-lui de tousser le plus fort possible, afin de se débarrasser de la gêne. Si celle-ci persiste, contactez alors le 15 afin de demander l’intervention d’un professionnel.

    Comment reconnaître l’étouffement total ?

    L’étouffement total est bien plus dangereux, puisqu’il s’agit d’une obstruction totale des voies aériennes respiratoires. Dans ce cas, la personne en souffrant n’est sûrement pas capable de s’exprimer. Il n’y a pas de toux, ni de cris, mais la personne va s’agiter, faute de pouvoir parler. Vous allez aussi sans doute remarquer un bleuissement des paupières et des lèvres : celui-ci est du à un début de manque d’oxygène. Il convient alors d’agir rapidement. Demandez à la personne si elle s’étouffe. Si elle n’est pas capable de vous répondre, passez à l’action.

    Agir rapidement en cas d’étouffement total

    Commencez tout d’abord par la méthode des « claques dans le dos ». En utilisant le talon de votre main, tapez vigoureusement le dos de la personne, entre les omoplates. Ce geste devrait provoquer un réflexe de toux, ce qui permettra d’expectorer le corps gênant. Donnez de une à cinq claques. Si vous ne constatez pas d’amélioration, il faut passer à la méthode de Heimlich. Cette méthode de compression consiste à entourer la personne de vos bras au niveau du sternum, et à compresser celui-ci pour la forcer à recracher le corps obstruant ses voies respiratoires. Répétez ce geste une à cinq fois.


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique