• Zita

    Zita

     

    Bonne Fête !

     

    Amédée 

    Amadeus, 

    Amedeo, 

    Amédine

    Zita

    Zéra,

     Zérane, 

    Zite

     

    Sainte Zita

    Servante à Lucques (1278)

     

    Sainte Zita - prélude en fêteUne petite vendeuse de légumes qui s'en allait au marché de Lucques pour ses parents. 

    A douze ans, elle fut placée dans une famille comme servante, et ne la quitta plus.

     Pour ne pas déranger son service, elle se levait plus tôt afin d'aller entendre la sainte messe, jeûnait pour donner aux pauvres une part de sa nourriture, supportait avec patience et sourire les jalousies des autres domestiques qui parfois même la dénonçaient avec calomnie. 

    Sa sainteté fut reconnue après sa mort tant étaient grandes les faveurs que le petit peuple obtenait en lui demandant son intercession.

    À Lucques en Toscane, sainte Zita, vierge.

     Née de parents pauvres, dès l’âge de douze ans elle vendit des fruits dans les rues et à dix-huit ans elle entra comme domestique dans la riche famille des Fatinelli et demeura à leur service avec une patience admirable jusqu’à sa mort.

     


    Voici les anniversaires du 27 Avril : 

    Photo de Kelly Bochenko   Kelly Bochenko
    née le dimanche 27 avril 1986.
      Photo de Lou De Laâge   Lou De Laâge
    née le vendredi 27 avril 1990.
     
    Photo de Arielle Dombasle   Arielle Dombasle
    née le dimanche 27 avril 1958.
      Photo de Lussi   Lussi
    née le vendredi 27 avril 1984.
     
    Photo de Samuel Morse   Samuel Morse
    né le mercredi 27 avril 1791
    et décédé le mardi 2 avril 1872.
      Photo de Dinara Safina   Dinara Safina
    née le dimanche 27 avril 1986.
     
    Photo de Stéphane Vanel   Stéphane Vanel
    né le jeudi 27 avril 1978.

     

    Les dictons du 27 avril :


    À la sainte Zita, le froid ne dure pas.


    Quand la lune rousse est passée, on ne craint plus la gelée.


    L'hiver n'est point passé que la lune rousse n'ait décliné.


    Lune rousse, vide bourse.


    La lune rousse, toujours nous trémousse.


    Les gelées de la lune rousse, de la plante brûlent la pousse.


    Ce que la lune rousse met au monde elle le nourrit, et ce qu'elle y trouve elle l'étrangle.


    La lune rousse est la lune des abîmes.


    Quand la lune rousse commence comme un lion, elle finit comme un mouton.


    La lune rousse, si elle ne donne de la tête, donne de la queue.


    La lune rousse ôte tout ou donne tout.


    À saint Frédéric, tout est vert, tout est nids ; plantes, bêtes et puis gens, tout sourit.

     

     

    « Madame la pieVirée à Donzère pour quelques jours »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :