• Pour des prunes

    pour des prunes

     

    Quelle est l’origine de l’expression « pour des prunes » ?

    Si telle action compte « pour des prunes », elle n’a eu aucun effet.

    Elle fut inutile et compte « pour rien ».

    Si l’expression date du XVIème siècle, « des prunes » signifiait déjà quelque chose sans valeur trois siècles plus tôt.

    Au 12ème siècle les croisés français essuient un résultat déplorable.

    Lors de cette seconde croisade ils ne remportent en effet aucune bataille.

    A défaut de victoire ils revinrent avec des pieds de pruniers de Damas dont ils avaient adoré les fruits en Orient et qu’ils offrirent au souverain.

    Celui-ci leur aurait alors demandé, étonné et contrarié, s’ils étaient allés combattre pendant une si longue période « pour des prunes ».

    Le fruit n’étant pas connu en Europe, la référence marqua les esprits et l’expression serait ainsi entrée dans le langage.

    Les croisés n’avaient donc pas assez mis de « prunes » en Orient pour pouvoir en rapporter sans susciter le courroux de leur chef !

    « Un soleil de plombEtre le benjamin »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :