• Résultat de recherche d'images pour "bonne fete angele"

    Bonne Fête !

    Angèle
    Angela,
     Angelica 
    Angèlie
    Angelika,
     Angélina,
     Angeline,
     Angélique,
     Angelouno,
     Angélyne,
     Angie
    Anglèze,
     Angy
    Dévote
    Julien
    Giuliano
    Julian,
     Julianne,
     Juliano,
     Juluan,
     Julyann
    Manfred
    Vitalien

    Sainte Angèle Merici

    'Mon Angèle à moi' par soeur Angèle Blais

    Fondatrice de la Compagnie de Sainte Ursule de Brescia (✝ 1540)
    Sainte Angèle Mérici naît en Italie du Nord, à Desenzano, entre 1474 et 1478.
    La première partie de sa vie, heureuse, est de courte durée. En quelques mois, l’adolescente perd ses parents et l’une de ses sœurs.
    Après ces deuils, vers l’âge de 16 ans, son oncle et sa tante, les Biancosi, la prennent chez eux.'Mon Angèle à moi' par soeur Angèle Blais
    Angèle a déjà entendu l’appel de Dieu, et elle préfère passer son temps avec le Christ, dans la prière et une vie simple, plutôt que de s’adonner aux plaisirs mondains.
    A 18 ans, afin de pouvoir se consacrer au Seigneur librement et d’être admise régulièrement à la table eucharistique (fait rare à cette époque), elle demande à entrer dans le Tiers-Ordre de Saint-François d’Assise, et devient Sœur Angèle.
    Elle travaille, prie, participe à la Messe et communie le plus souvent possible.
    Elle jeûne et mène désormais la vie simple et au service des autres qu’elle désirait.
    Elle se sent alors pressée intérieurement d’accomplir sa mission: fonder une « Compagnie » de femmes qui veulent se consacrer au Seigneur.
    Elles vivront leur consécration sans se retirer de leur lieu de vie.
    Là où elles seront, elles vivront leur vie de prière et seront attentives aux besoins des autres.
    Angèle qui aime beaucoup Sainte Ursule, une martyre du IVe siècle particulièrement populaire à cette époque, la donne comme patronne à sa fondation.

    Angèle Merici, sculpture de Martin Damay


    Angèle Merici, sculpture de Martin Damay
    La transformation de la Compagnie en Ordre religieux, après le Concile de Trente (1545-1563), a obligé les filles d’Angèle à entrer dans des cloîtres.
    Apostoliques, elles ont continué d’être apôtres en devenant éducatrices. Héritières de la «pédagogie» d’Angèle, qui excellait dans l’art d’accueillir et de conduire chacun, les Ursulines ont su alors devenir des formatrices à travers les siècles, et spécialement au service de la jeunesse, selon la mission que l’Eglise leur a confiée.
    Angèle meurt le 27 janvier 1540.
    Elle est canonisée le 27 mai 1807, par Pie VII.

    Pin It

    2 commentaires
  • Résultat de recherche d'images pour "bone fete paule"

    Bonne Fête !
    Tite
    Tiziana,

    Tiziano
    Albéric
    Auberi,

    Aubérie,

    Aubery,

    Aubrey,

    Aubry
    Ammonas
    Mélanie
    Mélane,

    Méliana,

    Mélina,

    Mélinda,

    Méline,

    Mélinée,

    Méloé,

    Mélusine

    , Millicent,

    Millie,

    Mindy,

    Molly
    Paule
    Paola,

    Paula,

    Paulette
    Pauline
    Paolina
    Robert
    Bob,

    Bobby,

    Ober,

    Obéron,

    Robby,

    Roberta,

    Roberte,

    Roberto,

    Robin,

    Robine,

    Roparz
    Timothée
    Tim,

    Timaël,

    Timaï,

    Timea,

    Timeo,

    Timo
    Xénophon

     

    Sainte Paule

    Veuve romaine, disciple de saint Jérôme (✝ 404)

    Cette grande dame romaine avait épousé à dix-sept ans un mari qui la rendit heureuse et dont elle eut cinq enfants. Elle souffrit beaucoup quand elle le perdit. Alors elle décida de rejoindre Saint Jérôme en Palestine puisqu'elle l'avait connu à Rome. 
    Elle distribua son héritage à ses enfants et partit avec une de ses filles, sainte Eustochium, dans l'un des monastères fondés par saint Jérôme à Bethléem. 
    Elle assura à saint Jérôme deux biens précieux: une grande part de sa fortune pour continuer les travaux du monastère, une grande patience pour calmer ses colères.

    Pin It

    votre commentaire
  • C'est un couple plus tout jeune assis devant la télé

     

    - Le mari :

    - Je peux savoir pourquoi tu tires la tronche depuis que je suis rentré ?

     

    La Femme :

    - Il y a que c'est notre 35ème  anniversaire de mariage et qu'on est là

    comme des cons devant la télé !


    - Nom de Dieu !
      Je suis tellement débordé que ça m'était complètement sorti de la tête !
      Pardonne-moi ma chérie...
      Mets ta plus belle robe, je t'emmène faire la tournée des grands ducs !


    - Oh Chéri ! Je savais que tu n'étais pas un monstre !


    Un peu plus tard, au restaurant "Chez Maxim's"…

    Le Maître d'hôtel :


    - Bonsoir Monsieur Roger.
      Qu'on prépare la table de Monsieur Roger.

      La femme :

    - Ils ont l'air de bien te connaître par ici...


    - Oh... J'ai dû venir déjeuner une ou deux fois avec des clients...


    Le repas terminé, en sortant du restaurant, le mari propose d'aller en discothèque.
    À l'entrée de la discothèque, une queue d'enfer.
    Le mari dit à sa femme de ne pas s'inquiéter.
    En effet, il va directement voir le portier :

    - Salut René ! Comment ça va ?


    - Je vais bien Monsieur Roger. Allez-y, entrez !


    Dans la boîte, le patron les aborde :

    - Bonjour Monsieur Roger ! 
       Libérez la table de Monsieur Roger !


    La femme se repose des questions et demande :

    - Tu viens souvent ici ?


    - Euh non, le patron est un client...


    Une fois installés, la serveuse vient à leur table :

    - Je vous sers comme d'habitude Monsieur Roger ?


    Et la strip-teaseuse, qui n'en rate pas une, finissant son show crie bien fort  :


    - ET LA CULOTTE C'EST POUR QUI ?


     Et là toute la salle qui répond :


    - C'EST POUR MONSIEUR ROGER ! ! ! ! ! ! ! ! ! !


    Sur ce, la femme pique sa crise, ils sortent tous les deux et montent dans un taxi.
    Dans la voiture la dispute reprend :


    - Chérie, ne gâchons pas cette belle soirée !


    - Moi ce que je comprends c'est que tu me prends pour une conne !
     Tu es un salaud !
     Ne me touche pas.


    Et là, le chauffeur du taxi se retourne vers Roger et lui dit :

    - Dites M'sieur Roger... ça fait 25 ans qu'on se connaît. 

    Des putes on en a ramené des régiments, mais des casse-couilles comme celle-là, JAMAIS !


    3 commentaires
  • Diplôme

    Pin It

    2 commentaires
  • Résultat de recherche d'images pour "fete  BARNARD"

    Bonne Fête !

    Alphonse
    Alfonso,
     Alonso
    Alphonsie,
     Alphonsine
    Ildefonse
    Barnard
    Emérentienne
    Emerance
    Emerancienne
    Laouénan
    Loevan

    Saint Barnard

    Archevêque de Vienne, en Isère (✝ 841)

    ou Bernard.


    Originaire de la région de Lyon, il se marie et vit à la cour de l'empereur Charlemagne.

    D'accord avec sa femme, après sept ans de vie commune, il distribue ses richesses familiales pour les pauvres et pour l'édification de deux monastères à Ambronay-01500 et à Romans-26100 et se consacre à Dieu au monastère d'Ambronay, en Bresse.

    Devenu archevêque de Vienne sur le Rhône, en 810, il devient l'un des personnages les plus influents de son temps, n'ayant jamais quitté les relations qu'il s'était faites à la cour impériale.

    En 837, il fonde l'abbaye de Romans et c'est là qu'il retourna à la maison du Père. 


    "Né vers 780, dans une noble famille lyonnaise, Barnard servit dans les armées de Charlemagne et se maria pour répondre au désir de son père.

    Après la mort de ses parents, il fonde l’abbaye d’Ambronay, en Bugey, où il se fait admettre quelques années plus tard et en devient l’abbé.


    Le siège étant vacant, en 810, il est évêque de Vienne et il fonde, aux limites de son diocèse, le monastère qui est à l’origine de la ville de Romans et qu’il établit en l’honneur des saints apôtres.

    Il aimait y séjourner.


    Il y est mort le 22 janvier 841. Son culte y perdure." (diocèse de Valence)


    Saint Barnard"Durant tout le haut Moyen-âge, les abbayes jouent un rôle essentiel dans le développement des campagnes.

    Les moines défrichent les terres incultes. L’Église prend la défense des pauvres contre les puissants, accueille les indigents, transmet le savoir, enseigne et approfondit la théologie chrétienne.

    Dans notre diocèse, Saint Barnard fonde l’abbaye d’Ambronay, qui aujourd’hui, plus de mille ans après, abrite un festival de musique baroque parmi les plus réputés.

    Les Chartreuses de Portes, de Saint Sulpice, de Sélignac, de Seillon, de Meyriat, d’Arvières, de Montmerle, contribuent à civiliser et enrichir nos contrées.

    Aujourd’hui, neuf siècles après leur fondation, deux de ces chartreuses sont encore des lieux de prière, où des moines partagent leur vie entre l’oraison solitaire, le travail intellectuel et manuel, la célébration de l’office divin.

    Les chartreux prient pour tous les hommes. ils se font solitaires parce qu’ils se veulent solidaires de nos joies et de nos souffrances."

    Pin It

    3 commentaires