• sirop de navet

    toux sirop de navet


    Grâce à ses propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires, le navet est très utile contre la toux.
    Le goût va peut-être vous surprendre et le résultat aussi !


    Creusez un gros trou à l’intérieur du navet.
    Versez-y le sucre en poudre.
    Couvrez de film plastique et laissez macérer l’ensemble au réfrigérateur pendant toute une nuit.
    Le lendemain, récupérez le jus et versez-le dans un flacon.
    Buvez 1 c. à soupe 3 fois par jour jusqu’à la guérison.

    Ingrédients

    1 gros navet bio non épluché
    1 c. à soupe de sucre de canne en poudre

    Équipement

    Du film plastique
    Un couteau
    Un flacon

    Les conseils de nos grands-mères

    Conservez votre sirop contre la toux au maximum 7 jours au réfrigérateur.
    Consultez votre médecin si la toux persiste.

    Partager via Gmail

    3 commentaires
  • Huile de massage anti-stress


     

    Comment réaliser une huile de massage relaxante ?

    Pour lutter contre le stress et les tensions musculaires rien de tel qu’un massage relaxant. Cette huile est composée de lavande, qui est calmante et apaisante, et de géranium rosat à l’odeur agréable.

    Recette anti stress

    1. Versez l’huile essentielle de lavande vraie et l’huile essentielle de géranium rosat dans votre flacon.
    2. Complétez avec l’huile végétale de votre choix.
    3. Fermez et agitez votre flacon.
    4. Mettez quelques gouttes de cette préparation au creux de vos mains.
    5. Massez votre corps avec cette huile de massage relaxante.

    Ingrédients

    • 15 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie
    • 15 gouttes d’huile essentielle de géranium rosat
    • Huile de Macadamia, huile d’amande douce ou de noyaux d’abricot

    Équipement

    • Un flacon de 50 ml
    Partager via Gmail

    2 commentaires
  •    


    La courgette est l'un des ingrédients les plus recherchés sur Marmiton.

    Mais notre jolie courgette demande un peu d'attention pour la rendre délicieuse...

    Voici quelques conseils pour dompter la courgette !

    Légume préféré des Français après la tomate (ce qui est amusant, c’est que techniquement, les deux sont des fruits !), la courgette a parfois la réputation d’être fade. Mais elle propose une foultitude de possibilités...

     

    On peut la manger avec la peau si elle est Bio ou vient du jardin… Quelques secondes sous l’eau, on coupe les extrémités, elle est prête à l’emploi !

     

    Côté cuisson : l’idéal est de cuire les courgettes à la vapeur (4 ou 5 minutes suffisent quand elles sont en tranches fines), sinon une cuisson à l’eau sera encore plus rapide (mais beaucoup de nutriments partent dans l’eau). On peut aussi les faire rissoler à la poêle (8 à 10 min), voire les faire frire… Une bonne idée est alors de les enrober de farine afin de limiter l’absorption de graisse. Râpées dans une galette assaisonnée (farine, sel, herbes ou épices) que l’on cuit à la poêle, elles sont également excellentes.

    Et, comme pour tous les légumes, une bonne idée pour redonner du peps à des courgettes à réchauffer (ou même pour terminer leur cuisson) est de les faire revenir à la poêle dans un peu de matière grasse, voire avec un peu de fonds de légumes ou de volaille...

     

    Côté assaisonnement, la courgette s’associe avec bonheur aux épices (cumin, curry, piment, muscade…), à de nombreux fromages ayant de l’acidité (chèvre, comté et pâtes pressées, ricotta, parmesan, grana panado…), ainsi qu’avec les herbes fraîches.

    Quelques recettes hyper-bonnes avec des courgettes...

    Que la courgette soit avec vous !!!



    PS : La fin de la saison des légumes d'été est proche : alors jetez vos dernières tomates, vos derniers haricots et petits pois dans la bataille avec notre sélection de recettes végétariennes...
     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Partager via Gmail

    1 commentaire
  • à tue-tête

     

    Pourquoi dit-on « à tue-tête » ?

    Celui qui chante à tue-tête a une voix si forte et puissante que le son qu’il émet peut faire mal à la tête.

    Il est en tous cas le plus souvent dérangeant.

    Dès le 12ème siècle « tuer » était utilisé dans diverses expressions afin d’exprimer l’idée d’évanouissement.

    Mais la locution « à tue-tête » trouve son origine bien plus tard, au XVIe siècle. A cette époque le terme « tuer » ne signifiait pas seulement enlever la vie.

    Il pouvait être également être utilisé pour exprimer l’idée de frapper le plus souvent à la tête ou bien signifier « fatiguer » ou « exténuer ».

    Cette dernière signification explique l’expression aujourd’hui disparue « à tue-chevaux » signifiant « très vite ».

    Dès lors, le sens de l’expression qui nous intéresse est apparu naturellement et n’a pas évolué malgré les siècles.

    Quelqu’un qui chante ou crie à tue-tête a de fortes chances de fatiguer ceux qui l’entourent.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires